Quel outil-auteur pour quel usage ?

Quel outil-auteur choisir quand on débute dans le digital learning ?

Les outils-auteurs sont nombreux sur le marché. Il y en a pour tous les goûts, et pour tous les budgets. Alors comment s’y retrouver et faire son choix quand on débute dans le digital learning et que l’on investit dans un premier outil-auteur ?

Cet article, basé sur ma propre expérience et sur les retours d’expérience d’utilisateurs a pour objectif de vous éclairer sur les caractéristiques et usages de 5 outils-auteur parmi les plus utilisés en France en 2020.

Qu’est-ce qu’un outil auteur ?

Un outil-auteur est un logiciel, accessible en ligne ou à télécharger sur son ordinateur, qui permet de créer des modules de e-learning.

Le module e-learning est un « grain pédagogique » complet, d’une durée variant généralement de 10 à 30 minutes, structuré de la même manière et comprenant les même éléments qu’une séance en présentiel : introduction, contenu pédagogique, évaluation.

Il se présente sous la forme d’une succession d’écrans (appelés aussi diapositives) proposant des informations, des consignes, des contenus pédagogiques, des interactions et des tests. Le module est généralement intégré dans un lecteur, intégrant des commandes permettant de naviguer dans le module.

Le module est le plus souvent diffusé sur une plateforme LMS, permettant le suivi des apprenants et la remontée d’informations dans le LMS par la norme SCORM ou xAPI. Il peut aussi être intégré sur un site web en html5.

Les outils-auteur proposent tous une bibliothèque de personnages, d’images et d’icônes intégrée. Ils permettent de créer des tests avec des questions aux formats variés (question à choix multiple, question à choix unique, texte à trou, réponse courte, glisser-déposer, appariement, zone de clic, etc…). Ils sont responsives : ils adaptent l’affichage au format de l’écran du terminal sur lequel le module est suivi.

Module e-learning
Module e-learning

Articulate Storyline

Storyline est un des outils les plus appréciés pour la création de modules de elearning.

C’est un outil-auteur téléchargeable, faisant partie de la suite Articulate 360.

Son interface pourrait être décrite comme un mix entre power-point et un éditeur de vidéo, ce qui fait qu’un utilisateur ayant l’habitude de manipuler des contenus multimédias réussira à le prendre en main rapidement. Il propose des fonctionnalités avancées qui permettent de réaliser des modules très poussés, qui nécessiteront un temps de formation avant de pouvoir les exploiter.

Parmi ces fonctionnalités, citons :

  • Les variables qui permettent de personnaliser l’expérience utilisateur (exemple : utiliser le prénom, choisir sa mascotte), adapter le parcours (par exemple en fonction du score obtenu à un test diagnostique en entrée de parcours)
  • Les déclencheurs qui gèrent les actions en fonctions d’événements (clic de souris, fin d’animation, etc…)
  • Les états d’objets qui matérialisent les interactions réalisées sur les objets (survol, clic, déplacements, etc…)

Storyline peut être acheté seul, ou avec la suite Articulate. Dans ce cas, on bénéficie de la fonction « Review« , qui offre la possibilité de partager en quelques clics un projet sous forme d’une url, très pratique pour faire une démonstration ou une recette.

Storyline possède une communauté très active, en français comme en anglais, et un blog francophone très fourni, proposant des articles et des templates à télécharger.

Articulate inclue aussi un autre outil-auteur, Rise, qui permet de faire des modules plus simples mais plus rapidement.

Storyline ne fonctionne que sous Windows.

Interface de Storyline
Interface de Storyline (parce que oui, Storyline fait aussi le café ! )

iSpring

iSpring pourrait être défini comme un plug-in de power-point, s’intégrant à l’application d’Office dans un nouvel onglet du ruban, transformant ainsi power-point en outil-auteur.

Son environnement est donc tout simplement l’application Power-Point, ce qui présente l’avantage de rassurer les familiers de l’application, et de permettre la conversion rapide d’une présentation power-point en module de e-learning.

Les modules se construisent exactement de la même manière qu’une présentation power-point, i-Spring permettant d’y ajouter des interactions et des diapositives de test.

Le gros avantage d’i-Spring réside donc dans sa simplicité et sa facilité de prise en main.

La possibilité de faire des embranchements est beaucoup plus limitée qu’avec les autres outils : elle se limite à des ramifications.

i-Spring s’intègre à Power-Point mais seulement sous Windows.

Interface d'i-Spring
Interface d’i-Spring

Captivate

Captivate est l’outil-auteur de l’éditeur Adobe. Il propose globalement les mêmes fonctionnalités que Storyline. Les graphistes retrouvent une interface rappelant celle des autres logiciels Adobe (Photoshop, Illustrator, After Effects…). Il permet d’ailleurs l’intégration de fichiers au format de ces applications, comme un fichier photoshop avec ses calques par exemple.

Il offre des possibilités de comportements conditionnels avancées, permettant de construire le scénario comme un algorithme, avec notamment des conditions « if-then-else ».

Captivate nécessite un apprentissage approfondi avant de pouvoir exploiter pleinement.

Captivate fonctionne sous Windows et Mac.

Interface de Captivate
Interface de Captivate (crédit image : Jay Manoloto)

Lectora

Lectora serait l’outil-auteur le plus utilisé au monde.

Sa prise en main est un peu déconcertante et nécessite de bien comprendre sa logique de création de contenu avant de réussir à produire quelque chose. Ses atouts sont l’intégration des applications Snagit et Camtasia, qui permettent de traiter images et vidéos sans sortir de l’outil, et de la bibliothèque de templates elearningbrothers.

Ses utilisateurs plébiscitent les possibilités graphiques offertes par l’outil, et son efficience une fois son mode d’emploi intégré.

Un atout de taille pour cet outil est qu’il est responsive pendant la phase de création : il est possible en même temps que l’on crée le contenu de voir son affichage dans le format de son choix. Si par exemple je crée un module en sachant qu’un ipad sera fourni à chaque utilisateur, je vais choisir d’afficher ma fenêtre de contenu au format tablette, et je créerai mes diapositives en privilégiant l’affichage dans ce format. Je pourrai aussi à tout moment vérifier l’affichage sur les autres terminaux en changeant de format d’écran.

Interface de Lectora
Interface de Lectora

VTS Editor

VTS Editor est un outil auteur développé par l’entreprise française Serious Factory.

Cet outil auteur permet la réalisation de modules immersifs, utilisant des décors virtuels reproduisant parfaitement des environnements professionnels et des personnages pouvant être personnalisés et animés. Les modules créés avec VTS Editor reposent sur le storytelling : le participant entre dans une histoire scénarisée et illustrée, dans laquelle il sera amené à répondre à des questions et faire des choix.

Ce type de module est particulièrement adapté à l’acquisition de compétences comportementales (techniques de vente, assertivité, gestion de conflits, etc…), mais peut aussi être utilisé dans les mêmes situation que les autres outils-auteur.

Le module créé avec VTS Editor peut bien entendu être implémenté dans une plateforme LMS, à laquelle il transmettra les informations issues du parcours dans le module.

Le gros atout de cet outil est le réalisme des illustrations qui rend les scènes crédibles et permet une réelle immersion dans l’histoire. Serious Factory va jusqu’à proposer de créer des avatars de personnes réelles, pour rendre encore plus réalistes les scènes proposées. On pourrait par exemple imaginer un module d’intégration dans lequel l’avatar du PDG accueille le nouvel arrivant et lui présente l’historique de l’entreprise.

Capture d'écran
Capture d’écran d’un module sur la vaccination, réalisé par l’Université de Picardie Jules Vernes

C’est bien beau tout ça, mais quel outil je choisis ?

Si vous débutez dans le digital learning et que vous vous posez encore cette question, je vais vous donner mon point de vue, en fonction de votre situation :

  • Si vous envisagez de travailler en tant que freelance pour des agences de création de contenu ou des entreprises, c’est avec Storyline que vous trouverez le plus de missions. L’outil est quasi universel, vos commanditaires pourront vous fournir leurs templates, et mettre à jour vos modules s’ils le souhaitent.
  • Si vous êtes formateur indépendant ou organisme de formation et que vous envisagez de créer occasionnellement des modules de e-learning, alors iSpring peut être la solution. Sa facilité de prise en main vous rassurera, et vous retrouverez facilement vos marques même si vous ne l’avez pas utilisé depuis un moment. De plus, vos formateurs pourront modifier leurs modules sans compétence particulière directement dans l’outil (ça fera d’ailleurs l’objet d’un prochain article de blog).
  • Si vous êtes formateur indépendant ou organisme de formation et que vous envisagez de créer des modules e-learning transmissifs de manière régulière pour vos formations, Lectora peut être un choix pertinent en termes de productivité, à condition de prendre le temps de se former à l’outil. Storyline ou Captivate seront aussi très bien adaptés à cette situation. Pour gagner du temps, vous pourrez créer vos templates, ou utiliser ceux qui vous sont proposés dans les outils.
  • Si vous êtes formateur indépendant ou organisme de formation et que vous voulez proposer à vos apprenants une expérience immersive et réaliste, VTS Editor est fait pour vous. Mais pour vraiment exploiter tout le potentiel de l’outil, vous ferez l’impasse sur le module type ou le template : chaque scénario sera unique : travaillé, ciselé, avec ses dialogues, son chemin idéal, ses alternatives… Rassurez-vous, l’équipe de Serious Factory est sympa, et ses Experts VTS pourrons vous guider avec leur méthode de conception en 8 étapes.

Et ça coûte combien ?

Je n’ai volontairement pas abordé le coût, non seulement parce que les différentes formules d’achat ou d’abonnement rendent très difficile la comparaison, mais aussi parce que ce n’est pas le critère déterminant dans le choix d’un outil auteur.

Choisir un outil parce que c’est le moins cher serait à mon sens une erreur. Il faut d’abord choisir l’outil le plus adapté à l’usage que l’on envisage d’en faire, et si on veut comparer les prix, il faut aussi comparer les services rendus.

Tous ces outils peuvent être testés gratuitement : c’est un bon moyen de se faire sa propre opinion ! Les éditeurs proposent également régulièrement des wébinaires de présentation de leurs outils.

Et vous, quel(s) outil(s) auteur utilisez vous ? Pour quel(s) usage(s) ?

Vous pouvez partager vos expériences et enrichir cet article en rédigeant un commentaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *